Présentation

Le troisième établissement de la région Centre

Répartis sur trois sites (Hôpital Louis Pasteur, Hôtel-Dieu et Saint-Brice), les Hôpitaux de Chartres comportent 1022 lits et 222 places (dont 449 lits d’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Le centre hospitalier compte également un Institut de Formation en Soins Infirmiers (qui forme les futurs infirmiers et aides-soignants).

Troisième établissement de la région Centre, après le Centre Hospitalier Universitaire de Tours et le Centre Hospitalier Régional d’Orléans, les Hôpitaux de Chartres sont le principal hôpital d’un département de plus de 445 281 habitants (source INSEE janvier 2019). Premier employeur de l’Eure-et-Loir, avec un budget de fonctionnement de 170 millions d’euros et près de 2300 salariés, le centre hospitalier répond aux besoins de santé de la population de son territoire en offrant des soins de référence dans de nombreuses spécialités médicales et chirurgicales, sans oublier les prises en charge de qualité apportées aux résidants du centre de gérontologie.

Le plateau technique de l’hôpital Pasteur est désormais le plus complet et le plus performant du département avec une IRM (d’1,5 tesla), un scanner dernière génération et l’arrivée d’un second en 2011, deux salles de coronarographie. Un accélérateur de particules et deux gammas caméras, puis l’arrivée d’un tomographe à émissions de positions (la construction d’un bâtiment pour accueillir cet appareil est en cours) appartenant à des partenaires libéraux complètent ces équipements médicaux présents sur ce site.

Le Centre hospitalier de Chartres : un établissement en permanente mutation

Le 19 septembre 2016 a été inauguré, au 2ème étage de l’Hôpital Louis Pasteur, le nouvel  hôpital de jour thérapeutique du service d’oncologie-hématologie, localisé en lieu et place de la Direction du Personnel et du Développement Social (actuelle Direction des Relations Humaines et de la Recherche Clinique), transférée dans un bâtiment modulaire extérieur comprenant également la Direction des Soins et différentes salles de réunions.

La création de ce nouvel hôpital de jour permet d’offrir aux patients des conditions d’accueil et de confort de qualité et de prendre en considération une augmentation de l’activité de cancérologie.

A l’automne 2016, s’est également ouvert un SESSAD (service d’éducation et de soins spécialisés à domicile), dédié à la prise en charge des enfants de 6 à 14 ans, au sein de la maison des personnes autistes du département d’Eure et Loir, située sur le site de l’Hôtel Dieu, en lieu et place de l’ancienne maternité, au 1er étage.

En 2017, ont été engagés un vaste chantier de rénovation et modernisation des installations électriques ainsi que les travaux d’extension de la Pharmacie ayant permis l’installation de cinq modules de stockeurs automatiques, pour ranger les médicaments.

Entre le 4 décembre 2017 et la fin avril 2018, d’importants travaux de modernisation de l’unité de chirurgie ambulatoire ont été réalisés permettant un aménagement différent et plus fonctionnel des locaux ainsi qu’une optimisation des circuits ; dans un contexte de développement et de diversification de l’activité ambulatoire.

En 2018, sont intervenus différents changements de localisation de services dont la médecine polyvalente devenue un service à part entière ainsi que le service de chirurgie de spécialités avec travaux attenants.

Les années 2018 et 2019 ont été également marquées par la préparation d’un nouveau Projet d’Etablissement, couvrant la période 2020 – 2024, au terme d’une démarche participative associant l’équipe de Direction, les équipes médicales et paramédicales.

Corrélativement a été élaboré un Schéma Directeur Immobilier (SDI) qui faisait antérieurement défaut, dont les orientations prioritaires portent, sous réserve des financements ad hoc, sur les opérations suivantes :

La reconstruction du service de Réanimation ; La relocalisation sur le site de l’Hôtel Dieu, de l’ensemble des services d’hospitalisation de psychiatrie infanto-juvénile, actuellement situés en Basse ville (Hôpital Saint Brice) ; Le transfert à terme du service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) du site de l’Hôtel Dieu vers le site de l’Hôpital L. Pasteur, à proximité des unités de médecine et de chirurgie.

1244 lits et places installés

Court séjour

  • 444 lits en hospitalisation complète (dont 16 lits dédiés à la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC) aigus)
  • 28 lits en hospitalisation de semaine
  • 59 places d'hospitalisation de jour Médecine, Chirurgie et Obstétrique
  • 16 lits d'hospitalisation aux urgences (UHTCD) et 9 lits d’Espace Attente couchée (EAC)
  • 20 postes d'hémodialyse
  • 5 lits de pré-travail en obstétrique

Psychiatrie infanto-juvénile

  • 72 lits et places

Maison de l'autisme

  • 71 places

Soins de Suite et Réadaptation (S.S.R.)

  • 80 lits d'hospitalisation complète
  • 5 places pour l'U.E.R. (Unité d'Evaluation et de réhabilitation Respiratoire)

Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.)

  • 434 lits d'hébergement permanent
  • 10 lits d'hébergement permanent dédiés à la maladie d'Alzheimer
  • 5 lits d'hébergement temporaire
Un plateau technique performant
  • 9 salles d'opération à Louis Pasteur
  • 2 salles au bloc obstétrical du Pôle Femme-Enfant
  • 6 salles d'accouchement
  • 2 scanners multicoupes corps entier
  • 5 salles de radiographie toutes numérisées avec capteurs plan
  • 15 échographes
  • 1 plateau technique d'angiographie numérisée comprenant notamment 2 salles consacrées aux angioplasties, pose de pacemakers, défibrilateurs, électrophysiologie
  • 1 plateau technique de mammographie numérisé
  • 3 centrales de surveillance avec scopes pour l'Unité de Soins Intensifs de Cardiologie et l'Unité de Cardiologie 3 (13 lits avec télémétries) et l'unité de soins intensifs neuro-vasculaires (USINV).
  • 1 unité d'électro-encéphalographie
  • 1 unité d'électro-myographie
  • 20 postes de dialyse et 1 générateur de dialyse aigüe
  • 2 polysomnographes
  • 1 ostéodensitomètre
  • 11 automates de biologie
  • 2 centrales de surveillance avec scopes pour le service de Réanimation (12 lits avec respirateurs lourds) et pour l'Unité de Soins Continus (6 lits)
  • 1 IRM 1,5 Tesla (GIE IRM 28)
  • 1 accélérateur de particules (géré par le COREL / Centre d'Onco-Radiothérapie d'Eure-et-Loir)
  • 2 gamma caméra (gérées par le CISEL)
  • 1 TEP Scan (géré par le CISEL)
  • 1 lithotriteur mobile
  • 2 centrales de surveillance avec scopes pour le service des Urgences (9 box) et l'unité d'Hospitalisation de Courte Durée (16 lits)
  • 15 colonnes de vidéo chirurgie ou vidéo endoscopie (coeliochirurgie gynécologique, coeliochirurgie viscérale, arthroscopie, fibroscopie endoscopique, fibroscopie pneumologique, urologie, ORL,...)
  • 1 système de navigation chirurgicale ORL
  • 1 système de PHmétrie oesophagienne et Manométrie
  • 1 unité de protentiels évoqués auditifs, visuels et somesthésiques