Biologie Médicale

Le Centre hospitalier de Chartres dispose d’un laboratoire de biologie médicale généraliste, répondant aux demandes d’examens courants émanant des différents services de soins de l’hôpital. Il réalise également des examens à la demande  des consultants externes.

Contexte

L’activité du laboratoire de biologie médicale s’inscrit dans le cadre du Projet Régional de Santé qui prévoit un travail de projet commun de biologie médicale au sein du Groupement Hospitalier de Territoire. Ainsi, a-t-il vocation à développer la biologie délocalisée au sein du territoire de santé.

Pour satisfaire cette ambition, le Centre hospitalier de Chartres poursuit la modernisation de ses équipements et veille à répondre aux critères de qualité dûment vérifiés par un organisme d’accréditation reconnu à l’échelon national.

Les objectifs sont les suivants

1) Moderniser le secteur de bactériologie (ensemenseur, lecteurs d’antibiogramme) ;

2) Développer la biologie moléculaire ciblée sur des diagnostics rapides ;

3) Développer l’offre externe en augmentant l’activité externe du centre de prélèvement ;

4) Étendre la biologie délocalisée à Châteaudun ;

5) Automatiser la phase pré-analytique.

Parmi les actions à promouvoir, figurent

Le  Développement de la biologie moléculaire ciblée

Consacrée à l'étude des molécules porteuses du message héréditaire (ADN, ARN), de leur structure, synthèse, altérations (mutations), cette discipline participe au diagnostic des maladies.

  • Développer la biologie moléculaire ciblée sur les diagnostics rapides (intérêt clinique pour le patient) et améliorer les performances diagnostics en cas d’épidémie ;
  • Innover en technologie de diagnostic et prise en charge des pathologies infectieuses ;
  • Répondre à la hausse du dépistage rapide : 2015, 350 tests réalisés ; en 2017, 2942 tests réalisés, plus de 3000 aujourd’hui…

L’Informatisation  et la robotisation du secteur de bactériologie

La bactériologie médicale est une branche de la biologie médicale qui consiste en l'analyse de divers liquides biologiques (parfois de tissus) pour isoler et/ou de caractériser une ou des bactéries pouvant être responsables de la pathologie suspectée. L’enjeu est d’améliorer  :

  • La diffusion des résultats sur le site de Louis Pasteur. Cela passe par une dématérialisation des résultats d’analyses microbiologiques via des tablettes ou autres supports connectés à un système informatique spécifique reliant les différents automates (concentrateur middleware), moyennant certaines précautions techniques (mise en cohérence avec le système de transmission par WIFI) ;
  • La coordination/transmission des résultats  en temps réel aux  établissements périphériques.

L’EXTENSION DE LA biologie délocalisée sur le plan territorial

Il s’agit d’optimiser l’organisation de l’antenne du laboratoire commun Chartres-Châteaudun.