Les Hôpitaux de Chartres ont leur page Facebook.
Par administrateur le 04/07/2019

Pour tout savoir sur le centre hospitalier.


Lire la suite
13 juin : journée européenne de prévention des AVC
Par administrateur le 28/05/2019

Un stand d’information dans le hall du centre hospitalier Pasteur


Lire la suite
Hall de l’hôpital Louis Pasteur : Venez créer votre Dossier Médical Partagé les 3 et 4 juin
Par administrateur le 28/05/2019

La CPAM d’Eure-et-Loir (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) tiendra un stand d’information les 3 et 4 juin prochains dans le hall de l’hôpital Louis Pasteur. Des conseillers pourront vous informer et créer votre Dossier Médical Partagé.


Lire la suite
La vie en couleurs à l’hôpital !
Par administrateur le 23/04/2019

Après avoir donné un nouveau look à la chambre de soins palliatifs de la pédiatrie et à un mur extérieur, côté Pôle Femme-Enfant, les artistes de l’association Vox Populi ont mis une nouvelle fois leur talent au profit du service de pédiatrie


Lire la suite
Un véhicule neuf pour le SMUR
Par administrateur le 23/04/2019

Depuis le 15 novembre dernier, le Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) a été doté d’un véhicule entièrement repensé. Un allié de taille pour l’équipe des Urgences qui se relaie jour et nuit pour sauver des vies.


Lire la suite
Présentation
Imprimer

Le troisième établissement de la région Centre

Répartis sur trois sites (Hôpital Louis Pasteur, Hôtel-Dieu et Saint-Brice), les Hôpitaux de Chartres comportent 1277 lits et places (dont 449 lits d’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Le centre hospitalier compte également un Institut de Formation en Soins Infirmiers (qui forme les futurs infirmiers et aides-soignants).

Troisième établissement de la région Centre, après le Centre Hospitalier Universitaire de Tours et le Centre Hospitalier Régional d’Orléans, les Hôpitaux de Chartres sont le principal hôpital d’un département de plus de 432 962 habitants (source INSEE janvier 2016). Premier employeur de l’Eure-et-Loir, avec un budget de fonctionnement de 170 millions d’euros et près de 2300 salariés, le centre hospitalier répond aux besoins de santé de la population de son territoire en offrant des soins de référence dans de nombreuses spécialités médicales et chirurgicales, sans oublier les prises en charge de qualité apportées aux résidants du centre de gérontologie.

Le plateau technique de l’hôpital Pasteur est désormais le plus complet et le plus performant du département avec une IRM (d’1,5 tesla), un scanner dernière génération et l’arrivée d’un second en 2011, deux salles de coronarographie. Un accélérateur de particules et deux gammas caméras, puis l’arrivée d’un tomographe à émissions de positions (la construction d’un bâtiment pour accueillir cet appareil est en cours) appartenant à des partenaires libéraux complètent ces équipements médicaux présents sur ce site.

D'importants projets

Depuis plusieurs années, les Hôpitaux de Chartres ont décidé de relever le défi d’une médecine de qualité et de proximité pour les habitants d’Eure-et-Loir. En 2008 et 2009, d’importantes opérations ont été concrétisées : les ouvertures de la résidence « Philippe Desportes » pour personnes âgées, de la 2ème tranche du service de médecine d’Urgence, du nouveau service d’oncologie et d’une unité de surveillance continue ; le transfert du service de soins de suite et de réadaptation sur le site de l’Hôtel-Dieu ; la restructuration, sur le site Louis Pasteur, d’une aile destinée à accueillir 20 lits de médecine gériatrique de court séjour.

Un nouveau projet d’établissement définit les orientations stratégiques des Hôpitaux de Chartres, pour la période quinquennale 2009-2013. Il prend en compte les grandes évolutions auxquelles la structure sera confrontée à moyen et long terme. Il précise les priorités de l’institution dans ses différents domaines d’activité. Globalement, ce projet est caractérisé par la volonté d’amélioration continue des conditions d’accueil et de prise en charge des patients et des résidants.

L’année 2010 a permis, d’ores et déjà, de concrétiser certains projets inscrits dans ce nouveau projet d’établissement. On peut notamment citer l’ouverture en octobre, sur le site de l’hôpital Pasteur, du nouveau bâtiment de néphrologie-dialyse, anciennement installé sur le site de l’Hôtel-Dieu, équipé de 16 postes de dialyse (avec une extension possible à 20) ; la mise en place d’une véritable filière de prise en charge des accidents vasculaires cérébraux et qui comprend une unité neuro-vasculaire de 4 lits et 12 lits subaigus.

D'autres axes sont également programmés

Améliorer la prise en charge des pathologies cardiovasculaires :

  • en assurant la continuité du réseau de cardiologie interventionnelle
  • en développant les angioplasties périphériques
  • en développant la rythmologie interventionnelle

Améliorer la prise en charge des pathologies cancéreuses :

L’objectif est de conforter la vocation de centre de référence départemental du centre hospitalier.

Améliorer la prise en charge de la périnatalité et de la pédiatrie :

Un projet d’extension de la capacité d’accueil du Pôle Femme Enfant est en cours.

Améliorer la prise en charge des pathologies rhumatologiques :

En plus des actions de prévention et d’éducation, le suivi d’annonce diagnostic de néoplasie sera amélioré.
Un axe fort portera également sur l’amélioration de la prise en charge nutritionnelle.

Améliorer la prise en charge des pathologies gastroentérologiques :

Une équipe de nutrition clinique sera créée et prendra en charge l’obésité et la dénutrition en offrant des consultations externes et internes, des hospitalisations programmées, des actions de dépistage et une sensibilisation des équipes soignantes.

Développer la prise en charge chirurgicale :

L’offre chirurgicale sera développée dans les domaines de l’ORL, de l’urologie, de la chirurgie de l’épaule et de la chirurgie de l’obésité et tiendra compte des évolutions des établissements de proximité afin de répondre au mieux aux besoins de la population.

Améliorer la prise en charge des malades en réanimation :

L’objectif est d’optimiser le fonctionnement de l’unité de surveillance continue de 6 lits et de renforcer les équipements du service.

Renforcer la filière gériatrique en définissant deux axes principaux :

  • Renforcer l’offre de soins et d’expertise gériatrique, tant en intra qu’en extra hospitalier.
  • Structurer une filière de soins et d’accompagnement au bénéfice des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés (accueil de jour, accueil de nuit, extension de l’unité spécialisée).

Améliorer la prise en charge des patients en soins palliatifs :

L’objectif est de proposer aux patients une offre adaptée à leurs besoins, en apportant un soutien aux soignants et aux familles avec la création d’espaces d’accueil et d’écoute.

Améliorer la prise en charge psychiatrique :

Il s’agit de développer la prévention et le dépistage précoce, de maintenir l’insertion scolaire des enfants et adolescents, et de diversifier les modes de prises en charge et les adapter aux besoins.

Démarche d’amélioration de la qualité

Aujourd’hui, l’amélioration de la qualité des soins constitue la priorité des Hôpitaux de Chartres.
La démarche de certification, qui est obligatoire pour les 2800 établissements de santé en France (publics et privés), est une démarche inscrite dans le long terme à laquelle adhèrent les Hôpitaux de Chartres depuis 1998.
La Haute Autorité de Santé a réalisé quatre visites de certification en 2001, 2006, 2010 et 2015 dont la finalité est d’apprécier non seulement la qualité du management de l’Etablissement mais également l’organisation des soins, notamment au travers des Evaluations de Pratiques Professionnelles.

Au terme de la quatrième visite de certification, effectuée du 26 au 30 octobre 2015, les Hôpitaux de Chartres ont été certifié (niveau B sur une échelle de A à E) avec deux recommandations.

Les différents rapports sont disponibles sur le site de la Haute Autorité de Santé ( www.has-sante.fr ) ou sur le site des Hôpitaux de Chartres ( www.ch-chartres.fr ) en cliquant sur la rubrique qualité où sont également publiés une série d’indicateurs qualité. (Décret n° 2009-1763 du 30 décembre 2009 et arrêté du 30 décembre 2009).